Reviews

DragonBall Z Super Boutoden : Le test

Publié le: lundi 16 septembre 2013 - Dernière modification le: lundi 25 janvier 2016 - par

On vous parle du jeu DragonBall Z Super Boutoden, premier opus de la série culte de jeu de baston 16 bits !
DragonBall Z Super Boutoden (snes)
Image

Qui ne connait pas Sangoku et ses amis ? Mais oui vous savez la série télé diffusée il y’a une dizaine d’années dans le Club Dorothée et aujourd’hui sur MCM et Mangas. Ah ça y’est vous vous souvenez ! DBZ Super Butoden est le second jeu utilisant la license du manga d’Akira Toryama à etre paru sur Super Nintendo et le premier disponible en version française sur cette meme console. Nous sommes donc ici dans un soft de combat en 2D retraçant une parite de L’histoire de DBZ. La période qui nous intéresse ici commence au combat de Sangoku contre Satan petit coeur au 2xème tournoi des arts martiaux (pour les connaisseurs, ce combat marque la fin de Dragon Ball) et se termine au combat de Sangohan contre Cell.

DragonBall Z Super Boutoden (snes)
Image

Kamehamehaaaaaa !

Après une intro composée de 3 images en noir et blanc narrant les péripéties de Goku enfant, on tombe sur un écran nous proposant 3 modes de jeux. Le premier mode est le mode Histoire qui propose au joueur de revivre les différents combats de l’équipe à Goku. Je dis bien l’équipe car pour certains combats il sera possible d’incarner Picollo, Sangohan, Végéta… Bien évident ce mode est ultra linéaire puisqu’il respecte l’ordre chronologique du dessin anime. Néanmoins, on regrettera l’abscence de personnages tels que Krilin, Yamcha, C-17 et tant d’autres.

DragonBall Z Super Boutoden (snes)
Image

Le second mode de jeu est le mode Combat qui permet de faire des joutes saiennes contre l’ordinateur ou un ami.Une douzaine de personnages sont disponibles Goku(Normal et Super Sayen), Végéta(Normal et Super Sayen), Sangohan, Trunks, C-16, C-18, C-20, Freezer, Cell et Picolo.
Le troisième et dernier mode est le mode Tournoi. Comme son nom l’indique c’est un tournoi qui reprend le principe du tenkachi budokai présent dans le manga (qualification, demi finale, finale). C’est un mode qui peut etre drole car il permet à 8 joueurs de jouer alternatviement.

DragonBall Z Super Boutoden (snes)
Image

Des pouces d’enfer !

C’est ce qui va vous falloir pour arriver à manier a peu près correctement le jeu. Commençons par les bases : Le but du jeu est de vaincre son adversaire en utilisant au mieux les attaques spéciales de votre protagonniste en pensant à surveiller sa jauge de KI. Cette fameuse jauge de KI se recharge de deux façon. La première consiste à ne pas utiliser de boule de feu jusqu’a avoir atteint un niveau de KI raisonnable. La seconde manière, plus rapide, est de se ruer à l’attaque de votre adversaire tout en parant ses coups. Chaque coups arrété augmentera votre KI de manière significative.

DragonBall Z Super Boutoden (snes)
Image

Pour ce qui est des commandes :la croix directionnelle sert à manier le personnage et a réaliser les manipulations nécessaires pour sortir les attaques spéciales (le Kaméhaméha de Goku, le Big Bang Attack de Végéta,le Makankosappo de Picolo…). Les boutons de la tranche servent à faire se déplacer le combattant plus rapidement. Et les 4 autres bouton servent à donner des coup de poings(Y), de pied(B), de voler(X) et d’envoyer une boule de feu. La maniabilité est typique des jeux de bastons en 2D. Autrement dit, des manipulations toujours plus folles et un timing pour les réaliser pas très indulgeant. En effet, ici les quarts de cercles sont des quarts de cercle et non une simple pression sur la diagonale de votre pad. Toutefois, cela reste accessible et au bout d’une demi heure on arrive à sortir un Kaméhaméha correctement.
La principale innovation crée par ce soft est la division verticale de l’écran quand les personnages s’éloignent ou évoluent sur un plan différent (par exemple un perso vole et l’autre non.) Effectivement, afin de recréer l’atmosphère suréaliste caractéristique des combats de DBZ, bandai à trouver ce moyen assez original. En pratique c’est assez plaisant et change des combats de clostrophobes à la street fighter 2.

Un DB à GT (jeté) ?

C’est bien connu, ily’a des gens qui vieillisent mieux que d’autres et cela est aussi valable pour les jeux. Il faut dire vrai : comparé a d’audre softs comme DBZ super Butoden 2 ou DBZ Hyper Dimension, Butoden 1 à mal supporté le poids des années. Eh oui, les sprites sont pas jolis, jolis, l’animation est lente, la palette de coups ultra réduite, le mode histoire anectodique… Enfin bref meme si c’était un hit à sa sortie, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Cependant, c’est un jeu qui se doit d ’etre essayé par tous les fans de DragonBall car sans etre un incontournable, il permet de passer quelques bons moments.

Par JamPlugin

Vous aimerez aussi

  • DragonBall Z Super Boutoden : Astuce - Invulnerabilité
  • DragonBall Z Super Boutoden : Guide N°1
  • Commentaires (2)

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Message de kaaris
    kaaris
    #1

    j’ai jamais jouer a dragon ball z boutoden

    #2

    Tout simplement génial je ne suis juste pas d’accord sur la fin. Butoden un n’as pas mal vieilli, il est vrai qu’il est plus moche que le deux ou le trois, mais sa reste le premier de la série, il faut se dire que sa n’as pas du être facile d’adapter un Bon jeux de baston DBZ sur les supports de l’époque et puis "L’appelle du destin" c’est a dire Butoden 1 sur Megadrive à rapidement corriger ces petits défaults.

    Dans la même section