Présentation

Magic Knight Rayearth (snes) est jeu de type RPG et édité par Tomy.

L’univers de Magic Knight Rayearth étant un hommage ouvert et appuyé aux RPG, il était naturel que l’adaptation de cet Anime de Clamp en jeux vidéo se fasse sous cette forme. L’intrigue de ce jeu reprend in extenso le fil de la première saison de Magic Knight Rayearth : trois jeunes filles, Hikaru, Umi et Fu sont invoquées dans le pays de Cephiro afin d’en libérer la princesse Emeraude, garante de l’équilibre de ce monde. Le joueur retrouvera les ingrédients du manga faisant référence à l’univers RPG : armes et armures évolutives, boss de fin de niveaux, progression des héroines et apprentissage de sortilèges de plus en plus puissants.
La première saison du manga est ainsi fidèlement adaptée jusque dans ses retournements de situations, et vous permettra d’intégrer à votre équipe les divers personnages de l’anime (l’invocateur Ascot, la danseuse Caldina, la capitaine de la garde Rafaga), vous aurez ainsi le plaisir de retrouver des personnages familiers, d’affronter les ennemis de la série et de rejouer les plus grandes scènes du manga originel (mentions spéciales à la quête de l’Escudo, à la recherche des gardiens, et bien entendu à l’affrontement final)
Il est à noter qu’une certaine connaissance du manga peut être utile : il vous faudra perdre certains combats pour progresser dans le jeu.
Un bémol : le jeu s’adresse aux plus jeunes : le caractère sombre de la série est édulcoré (survie de certains personnages) et le climax dramatique de l’anime laisse ici la place à un Happy-End. De plus, le jeu est assez court : certains ennemis de la série disparaissent dans le jeu, alors qu’ils auraient pu donner lieu à d’intéressants challenges. Les lieux à visiter sont trop rares, voire facultatifs : le chateau de la princesse n’est ainsi pas une étape obligatoire. De fait, le joueur doit suivre un parcours extrêmement linéaire pour finir le jeu, ce parcours n’étant pas forcément progressif (le jeu fait parfois preuve de niveaux de difficulté mals dosés). Un dernier point négatif : la traduction est sujette à quelques bugs (Le mot "Legendary" s’imprime en surimpression sur les sous-titres), et est d’un français "fluctuant".
Ainsi, ce jeu reprend l’histoire du manga original, mais, en tentant d’en élargir la portée aux plus jeunes, il en perd quelque peu le sujet, soit la confrontation entre l’innocence de l’enfance et les passions du monde adulte. Subsiste une histoire agréable, une intrigue prenante, mais vidée de ce qui en faisait tout son sel. Le plaisir d’incarner les personnages que vous avez pu aimer l’emportera cependant sur cesquelques déceptions.

Roms et Isos

Ce jeu est référencé dans notre base de donnée de Roms et Isos:

Magic Knight Rayearth snes